50 nuances de Grey: comparaison livre/film, mon avis

Publié le 27 Février 2015

"Anastasia Steele, étudiante en littérature, a accepté la proposition de son amie journaliste de prendre sa place pour interviewer Christian Grey, un jeune et richissime chef d’entreprise de Seattle. Dès le premier regard, elle est à la fois séduite et intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l'oublier, jusqu'à ce qu'il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous. Ana est follement attirée par cet homme. Lorsqu'ils entament une liaison passionnée, elle découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure qu’il tient à dissimuler..."

"Anastasia Steele, étudiante en littérature, a accepté la proposition de son amie journaliste de prendre sa place pour interviewer Christian Grey, un jeune et richissime chef d’entreprise de Seattle. Dès le premier regard, elle est à la fois séduite et intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l'oublier, jusqu'à ce qu'il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous. Ana est follement attirée par cet homme. Lorsqu'ils entament une liaison passionnée, elle découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure qu’il tient à dissimuler..."

50 nuances de Grey, 
de E.L James

 

Notes: 

Livre: 8/10
Film: 4/10



Il existe déjà beaucoup d'articles sur ce phénomène qu'est 50 nuances de Grey, cependant, ayant lu les deux premiers tomes et étant allée voir le film il y a quelques jours, je tenais moi aussi à vous faire partager mon avis.

Pour parler brièvement de mon impression du livre, je dirais que je l'ai plutôt bien aimé même si je dois bien avouer que tout le côté dominant/soumise me dérange. Mais, 50 nuances n'est pas un simple livres érotique SM sans fond avec simplement des personnages qui passent du bon temps ensemble, avec un monsieur ultra riche, ultra séduisant et ultra autoritaire qui passe son temps à vouloir coucher avec sa soumise (comme j'ai pu le voir dans Rush par exemple qui est, beaucoup, beaucoup moins romantique). Alors certes au début il y a bien de ça, mais ça va en s'amliorant au fur et à mesure qu'on découvre l'histoire de Christian, que l'on comprend pourquoi il est devenu ce qu'il est à présent et tout ce qu'il a traversé, sans parler du fait qu'Anastasia passe son temps à lui tenir tête et qu'on se rend bien compte que ce n'est pas qu'une histoire de jambes en l'air entre eux, notamment de par le fait que le comportement de Christian change. Il fait plaisir à Anastasia et y va plus ou moins doucement sur le côté SM même si le fait qu'il ait un caractère dominant et autoritaire n'est pas contestable.

J'étais assez curieuse d'aller voir le film tiré de ce livre même si je partais déjà avec un a priori étant donné que je trouvais que les deux acteurs principaux étaient très mal choisis. Mon idée première aurait pu être agréablement changée si ces acteurs avaient bien joué leur rôle, mais en ce qui me concerne, je trouve que ce n'est pas le cas. 
Christian n'a aucun charisme, ils ont habillé Anastasia comme une grand-mère lors de sa première rencontre avec Christian et cette première rencontre est d'ailleurs loin d'être électrisante. Au contraire, il n'y a aucune alchimie entre les deux acteurs et je n'ai tout simplement pas cru à leur histoire en regardant le film. Anastasia et Christian sont sensés avoir une relation spéciale, ne pas pouvoir se passer l'un de l'autre. J'aurais aimé qu'en voyant les acteurs à l'écran on ressente presque cette tension sexuelle qu'on ressent quand on lit le livre. Mais ça a été loin, très loin d'être le cas. Leur histoire paraît fade et vide, ce qui n'est pas le cas dans le livre.
En plus de ça le film est lent et une personne n'ayant pas lu le livre avant est dans l'incapacité de comprendre certaines allusions (par exemple quand ils vont manger chez les parents de Christian et qu'Anastasia n'a pas sa culotte: dans le film, Christian lui demande simplement si elle n'a rien oublié avant de partir, elle répond non et ça ne va pas plus loin; quelqu'un qui n'a pas lu le livre ne peut pas savoir qu'à ce moment là elle n'a pas de culotte).
A la fin de la séance j'avais même les yeux qui commençaient à se fermer tout seuls tellement c'était lent et ennuyant.
Autre remarque: à la fin du film, quand Anastasia demande à Christian de lui montrer jusqu'où une punition peut aller. Je ne sais pas si je suis la seule que ça a choqué, la voir elle, nue, appuée à une table, en larme, et lui derrière elle avec sa ceinture, à lui fouetter réellement fort l'arrière-train avec une expression franchement sadique collée au visage, mais je tiens à dire que cette scène m'a particulièrement marquée. Non seulement parce-que c'est l'une des seules dans laquelle l'acteur qui joue Christian a une expression qui diffère de celle qu'il arbore pendant tout le film et que là, il joue vraiment bien le sadique, mais également parce-que ça nous fait prendre conscience de la réalité de la chose. Quand j'ai lu le livre, je n'étais pas très friande des scènes violentes de ce genre, mais le lire avait l'avantage de dédramatiser la chose, alors que le voir là, de mes propres yeux, c'est vraiment choquant je trouve pour ma part du fait qu'on voit clairement que Anastasia n'y prend pas plaisir, que c'est même tout le contraire et qu'elle en pleure.
D'ailleurs en parlant d'Anastasia, qui est doté d'un bon caractère dans le livre quand même, a été métamorphosée dans le film en une petite chose fragile qui rit pour rien.

Une dernière chose que je n'ai pas appréciée: le fait que certains personnages sympathiques du livre ne soient que très peu apparus dans le film, je pense notamment à Miah (je ne suis plus très sûre de l'orthographe du prénom) qui est sensée avoir un tempéramment bien trempée et être une femme qu'on ne peut pas rater. Dans le film c'est simple, elle ne parle quasiment pas.

 

En conclusion, je pense que 50 nuances de Grey est à la base un livre et aurait dû rester un livre.
Le film casse l'image qu'on se faisait dans notre tête des personnages et des actions. Le film fait l'impasse sur tout le coté sentimental et émotionnel, je veux dire par là qu'il est impossible dans le film de savoir ce que pense réellement Anastasia alors que le livre nous décrit tous ses ressentis, ce qui est à mon goût indispensable pour que justement l'histoire reste une histoire d'amour et ne devienne pas qu'une histoire de "cul".
En clair, pour ma part toujours, le livre n'est pas adaptable en film, il aurait dû rester des lignes sur des pages de papier laissant le soin à notre imaginaire de créer son propre film dans notre esprit au fil de notre lecture, de nous laisser nous imaginer notre propre Christain, notre propre Anastasia sans coller de visages prédéfinis par des acteurs dessus.

 

Rédigé par Marhine

Publié dans #livre-film, #romance, #érotique

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article