Sur tes yeux, d'Irène Cao

Publié le 9 Mars 2015

"Si on pouvait capturer le plaisir, Elena le ferait avec les yeux. Âgée de vingt-neuf ans, d'une beauté innocente mais radieuse, elle ignore encore ce qu'est la passion. Son monde est fait d'art et de couleurs - celles de la fresque qu'elle restaure à Venise, la ville où elle a vu le jour - jusqu'à sa rencontre avec Leonardo, un chef cuisinier de renommée internationale. En entrant dans sa vie, celui-ci emporte tout sur son passage : son histoire d'amour naissante avec Filippo, l'idée qu elle s'est toujours faite d'elle-même et, surtout, sa façon de vivre les plaisirs de la chair. Leonardo, qui vient de s'installer dans le palais où elle travaille, s'apprête à lui ouvrir les portes d'un paradis inexploré, dont lui seul possède les clés. Il sait que le plaisir doit conquérir tous les sens, qu'il a une forme, une odeur, une saveur, et va initier Elena à une condition : qu'elle ne tombe jamais amoureuse de lui. Mais comment résister au magnétisme de cet homme et au tourbillon des sens qu'il éveille en elle ?"

"Si on pouvait capturer le plaisir, Elena le ferait avec les yeux. Âgée de vingt-neuf ans, d'une beauté innocente mais radieuse, elle ignore encore ce qu'est la passion. Son monde est fait d'art et de couleurs - celles de la fresque qu'elle restaure à Venise, la ville où elle a vu le jour - jusqu'à sa rencontre avec Leonardo, un chef cuisinier de renommée internationale. En entrant dans sa vie, celui-ci emporte tout sur son passage : son histoire d'amour naissante avec Filippo, l'idée qu elle s'est toujours faite d'elle-même et, surtout, sa façon de vivre les plaisirs de la chair. Leonardo, qui vient de s'installer dans le palais où elle travaille, s'apprête à lui ouvrir les portes d'un paradis inexploré, dont lui seul possède les clés. Il sait que le plaisir doit conquérir tous les sens, qu'il a une forme, une odeur, une saveur, et va initier Elena à une condition : qu'elle ne tombe jamais amoureuse de lui. Mais comment résister au magnétisme de cet homme et au tourbillon des sens qu'il éveille en elle ?"

Sur tes yeux,
de Irène Cao


Note:  6/10

Pour moi, ce premier tome n'est pas une histoire d'amour, juste une histoire de sexe, une sorte de pacte passé entre les deux personnages Elena et Leonardo. Qu'on soit bien d'accord, ce n'est pas un pacte à la 50 nuances de Grey en format écrit et signé par les deux parties. Non, c'est un pacte oral, les deux protagonistes en discutent et ce mettent d'accord sur ce point - enfin Leonardo impose tout plus qu'il ne propose m'enfin passons-, et ce n'est pas de SM dont on va parler dans ce livre -enfin!-.
Certes, pas de SM, mais toujours pas de romance érotique toute mignonne.
Leonardo entreprend de faire découvrir son corps à Elena par diverses expériences sexuelles mettant en avant les sens comme le goût, l'odorat, le toucher, etc... Ce monsieur va même réussir à faire manger de la viande à une végétarienne qui n'en a pas touché depuis plus de 20 ans. Comment réussit-il ce miracle? Mais en lui disant de manger, tout simplement. Et je trouve ça parfaitement irréaliste. Un végétarien ne va pas se mettre à manger de la viande juste parce-qu'une personne ultra sexy et chaude comme la braise va lui ordonner de manger.
Sans parler que le livre est rempli de fautes, qu'un jogging va se transformer en jean quelques lignes plus loin pour ne citer qu'un exemple et que sincèrement même les scènes érotiques ne sont pas extras pour voir que c'est au début la seule relation qu'entretiennent nos deux personnages principaux.

Je n'ai pas accroché avec le personnage de Leonardo d'ailleurs. Je n'aime pas son caractère et son physique ne le rattrape pas -mais après pour le physique ça dépendra des goûts de chacune-.
Elena, protagoniste principale, était très bien au début du livre et devient de pire en pire au fur et à mesure que Leonardo la perversifie si on peut dire. Avant elle était une femme normale, sans fioriture, elle s'habillait comme elle le voulait sans se soucier des autres, elle mettait de maquillage le stricte nécessaire, des talons de temps en temps, et j'accrochais même à son caractère. Puis elle a couché avec Leonardo et a commencé à changer en mal: maquillage tout le temps, toujours bien s'habiller, ne pas parler de sa liaison à ses amis, faire croire à son ami Filipo -avec qui elle a couché juste avant que celui-ci ne parte travailler dans une autre ville- qu'elle l'aimait et qu'elle viendrait lui rendre visite alors que c'était faux, puis plus tard, alors que Filipo est de retour et que madame est en manque de Leonardo, elle force presque Filipo à la prendre sur une terrasse de restaurant. Bref, je n'accroche pas du tout avec la nouvelle Elena.
J'ai en revanche beaucoup aimé les personnages secondaires Filipo et Gaia -la meilleure amie d'Elena-. Filipo c'est un peu l'homme parfait dans l'histoire, mais naturellement celui qui est laissé de côté. Il aimait Elena au naturel, comme elle était au début, pouvait la voir en survêtement pour venir regarder un film avec elle, il était toujours là pour elle, et en plus, contrairement à dans beaucoup d'histoires, il est dix mille fois plus beau que Leonardo. Quant à Gaia, c'est une personne ultra extravertie et un brin séductrice, mais le fait qu'elle soit encore et toujours malgré tout, amoureuse d'un cycliste de haut niveau qui a l'air de ne plus vraiment se soucier d'elle et qui est en tournée dans le monde, la rend vraiment attachante.

En conclusion, j'ai aimé le début du livre qui était prometteur, mais dès le moment où Leonardo se met en tête de faire prendre du plaisir à Elena -ai-je précisé qu'on a le droit à un plan à trois en direct et que Leonardo lui a bien précisé qu'il ne lui serait pas fidèle?- mais que celle-ci n'a pas le droit d'en tomber amoureuse alors qu'on sait tous que ça va arriver, j'ai décroché et j'ai dû me forcer à terminer le livre.

 

Ce roman plaira donc à toutes les personnes cherchant une énième histoire d'amour commençant par une longue période de simple "baise", qui cette fois n'a rien de SM mais change tout de même de l'ordinaire. En ce qui me concerne, cette histoire ne m'a pas charmée du tout. Encore une fois peut-être à cause du fait que je sature des romances érotiques dans lequel l'amour n'est que secondaire dans un premier temps, mais ce n'est pas tout. Ni les personnages principaux, ni le déroulement de l'histoire ne m'ont plu, tout comme les diverses erreurs et événements irréalistes du livre.

Rédigé par Marhine

Publié dans #érotique, #réaliste

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article