Rouge Rubis: film

Publié le 2 Juin 2015

Rouge Rubis: film

Bonjour!
Me revoilà aujourd'hui avec une nouvelle chronique d'un film que j'ai vu il n'y a pas longtemps -même pas une semaine en fait-.
Il s'agit de "Rouge Rubis" (et sa suite "Bleu Saphir") adapté du livre de Kerstin Gier.

Plusieurs fois en cherchant des nouveaux livres à lire j'étais tombée sur cette trilogie mais je dois bien avouer que le résumé ne me tentait pas des masses. Du coup, je ne connaissais pas l'histoire quand j'ai regardé le film.
Puis l'autre jour que je cherchais quoi regarder le soir, je suis de nouveau tombée sur ces titres, mais en film cette fois. Je me suis dit "pourquoi pas?" et je me suis lancée dans le visionnage.
J'ai été très agréablement surprise. Je me doute bien que les livres, comme d'habitude, doivent être mieux que les films et doivent contenir plus de détails, cependant il y a des histoires que bizarrement j'aime voir mais que je n'aime pas lire. Etrange je sais, mais Rouge Rubis fait justement partie des ces histoires.

Trève de blablaterie et passons à la chrnonique :)


Réalisateur allemand:
Felix Fuchssteiner


Genres:
Drame, fantastique, romance

Synopsis:
"Gwendoline est une jeune londonienne ordinaire. Un jour, alors qu'elle rentredu lycée, elle est soudainement transportée en 1900 par une force inconnue. De retour dans le présent, elle est approchée par une société secrète qui la surveille depuis sa naissance. Elle est en fait la dernière voyageuse, le Rubis. Aux côtés de son charmant partenaire Gidéon de Villiers, elle devra voyager à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions..."

Note:
8/10

Mon avis:
Un synopsis pas très juste à mon goût pour commencer: au début du film Gwendoline n'est pas surveillée par la société puisque c'est sa cousine Charlotte qui, d'après les calculs de Newton -oui Newton le scientifique connu!-, devrait être la dernière porteuse du gêne des voyageurs. Mais pas de chance, finalement il se trouve que c'est Gwendoline qui en hérite.
Parlons maintenant de son "charmant partenaire Gidéon"... Il n'a au départ rien de charmant. Il est arrogant, hautain, imbus de lui-même, bref, il n'est pas super charmant. Mais c'est ce qui donne du charme à l'histoire justement. Les deux personnages principaux ne sont pas tous lisses, tout calmes. Non, Gideon lance constemment des piques à Gwendoline et cette dernière lui répond bien correctement. En clair ce sont deux personnages attachant à mon goût.
En parlant de personnages attachants, il y a également la tante Maggie de Gwendoline. Elle a l'apparence d'une grand-mère rigolote et sympa plus que d'une tante mais elle m'a bien fait rire. Il se trouve qu'elle possède le don de voir l'avenir et les moments où elle a ses visions sont... épiques? Moi ça m'a bien fait rire en tout cas.
Pour parler de l'histoire en elle-même, Gwendoline et Gideon doivent voyager dans le temps afin d'aller récupérer des goûtes de sang de voyageurs défuns. Chaque voyageur est appelé par le nom d'une pierre précieuse. Toute cette quête de sang dans le but, d'après la société, de faire fonctionner ce qu'ils appellent un chronographe, objet qui leur permet de contrôler les voyages dans le temps des voyageurs mais qui, une fois plein du sang de chaque voyageur, pourraient bien avoir d'autres propriétés...
Au fil des voyages dans le temps, qui sont loin d'être ennuyeux à voir bien au contraire, les secrets de l'histoire se dénouent peu à peu. Certaines choses sont un peu prévisibles mais rien de trop trop grillé à 10 mille km non plus.

En clair, c'est un film sympathique, parfais pour passer une bonne soirée et enchaîner sur la suite "Bleu Saphir" qui est tout aussi bien, voire même mieux que "Rouge Rubis". La suite de la suite (Oo), "Vert emeraude", devrait sortir en 2016.

Rédigé par Marhine

Publié dans #films

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article